L’association « A chacun son cirque » relève de la loi du 1er juillet 1901 et de son décret d’application du 16 août 1901. Elle a été créée le 11/05/2005, par huit jeunes de 17 à 20 ans, dans le but de promouvoir et favoriser les arts de la rue, et obtenir un lieu pour se réunir autour d’une passion commune : le cirque.

En dix ans notre association n’a cessé de croître, grâce à la création de diverses activités. En septembre 2005, un atelier d’initiation aux arts du cirque, qui se tient tous les samedi après-midi au centre des arts et loisirs de Buchelay, fut mis en place. Pour continuer dans l’optique de faire évoluer notre structure, des prestations de déambulation dans l’espace public ont été réalisées sur différentes communes de la CAMY et aux communes alentours. En décembre 2007, notre association proposa deux spectacles dans le cadre du festival des « Métamorphoses de l’Hospice Saint Charles », co-réalisés avec une danseuse de l’association « Art Mescage ».

Nous avons déjà collaboré avec plusieurs services communaux, organismes socioculturels et associatifs tel que : la Passerelle, le CAC G. Brassens, Buchelay Animation, le foyer social St Yves, le secours Catholique de Mantes la Jolie, l’Hôpital de jour de Buche- lay, L’Entente Sennevilloise, OMMASEC, INNEOS, les festivals des « Francos » et des « Métamorphoses » et beaucoup d’autres.

Notre objectif, est de participer au développement de la culture, et plus particulièrement de la musique et des arts la rue, en fa- vorisant l’accompagnement des pratiques culturelles amatrices et professionnelles, tel que :

• L’expression et la curiosité
• L’écoute et l’esprit critique
• L’initiative artistique
• Les pratiques collectives dans leur diversité

Afin de franchir un nouveau cap dans la vie de notre association et s’inscrire dans la culture au sein de Mantes en Yvelines, nous avons créé, en 2009 une organisation consistant à gérer un festival de musique. D’autres événements culturels ont découlés de ces actions.

Ce festival nous est apparu comme une évolution logique nous permettant de mettre en avant les disciplines des musiques actu- elles et des arts de la rue, peu représentées sur la CAMY. C’est ainsi que le festival « Contentpourien » a vu le jour en juillet 2009 et s’est reconduit depuis ces dernières années.